Odoxa
16/06/2017
Politique
Pour Dentsu Consulting et Le Point

Législatives, en route vers 1993 : les 3/4 des députés à LREM, un PS laminé

accès au sondage

VERS UNE NOUVELLE « CHAMBRE INTROUVABLE »* ! PRES DE 450 DEPUTES POUR LREM-MODEM CONTRE MOINS DE 100 POUR LR-UDI ET UNE TRENTAINE POUR LE PS ET SES ALLIES

* L’expression « chambre introuvable » qui date d’il y a deux siècles (août 1815) est attribuée à Louis XVIII pour exprimer l’idée qu’il n’aurait pu rêver d’avoir une majorité aussi favorable à son trône (il n’y a plus de chambre, plus de débat).

1) Près de 450 députés LREM-Modem siègeront probablement à l’Assemblée. Mais ce triomphe (plus des trois-quarts des députés) masque de grandes fragilités

2) La droite va connaître un très lourd ECHEC dimanche prochain. LR-UDI n’atteindra finalement pas les 100 députés

3) Mais la gifle sera encore plus forte pour les autres formations politiques et notamment pour le PS qui va enregistrer la pire Berezina de son histoire : deux fois moins de députés qu’en 1993 !

Dimanche soir il est certain que la bombe Macron aura de toute façon dévasté (plus ou moins lourdement) toutes les formations politiques de ce pays. Mais attention, disposer de plus des trois-quarts des députés alors que moins d’un Français sur trois vous a choisi au premier tour est potentiellement dangereux. D’abord parce tous ces députés, pas forcément prévus par EM, ne seront peut-être pas tous au niveau souhaité et ensuite, parce que les Français ne voulaient pas cela.
Avec une abstention record de 50 à 56% (valeur moyenne « cible » à 53%), nos concitoyens auront simplement « laissé faire » un tel tsunami plus qu’ils ne l’auront volontairement provoqué. D’ailleurs, dans notre sondage Odoxa-France Info publié ce vendredi matin, six Français sur dix disent qu’ils ne souhaitent pas qu’En Marche dispose d’une large majorité à l’Assemblée.
Tel Louis XVIII, qui dû finalement dissoudre en 1816 sa « chambre introuvable » car elle était « trop ultra », Emmanuel Macron en viendra-t-il lui aussi à finalement regretter sa (trop) large victoire ? L’avenir proche nous le dira…

Accédez à l’ensemble de nos sondages en cliquant sur le lien ci-dessous et n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez disposer de plus amples informations.

s'abonner
00 %