Odoxa
12/10/2017
Société
Pour La Banque Française Mutualiste, l'OBS et France Inter

Les Français, satisfaits des services publics, aiment les salariés du secteur public qui se pensent mal-aimés

accès au sondage

1) Les Français comme les agents du secteur public estiment que la France est le pays Européen disposant du « meilleur service public » ; nombre d’Européens le pensent aussi, faisant de la France le 2ème pays le plus performant (derrière l’Allemagne) en matière de services publics

Odoxa-Graphique-Pourcentage
63 %

Mais la convergence des perceptions entre les Français et les agents du secteur public s’arrête là :

2) Alors que les Français ont une bonne opinion du secteur public (64%) les salariés du secteur public l’ignorent et pensent au contraire que leurs concitoyens en ont une mauvaise image (62% le pensent)

3) Réciproquement, les Français ont une bonne image (63%) des agents du secteur public, alors que ces derniers s’imaginent au contraire mal-aimés de leurs concitoyens (65%)

Odoxa-Graphique-Pourcentage
Odoxa-Graphique-Pourcentage
71 %

Pourquoi un tel hiatus ? Sans doute pour deux raisons :

1) D’une part, les salariés du secteur public se trompent en sous-estimant le niveau de satisfaction des usagers des services publics. Celui-ci est globalement bon avec 64% d’usagers satisfaits alors que les agents l’imaginent en moyenne inférieur à 50%

2) D’autre part, les agents ne sont pas complètement paranoïaques : si les Français les apprécient globalement et les trouvent « sympathiques » et « compétents », il existe bien dans l’opinion des stéréotypes largement admis sur les « fonctionnaires » qui seraient, selon une majorité de Français « privilégiés » (71%) et ni très « travailleurs » ni bien « efficaces ».

QUELLE SOLUTION pour résoudre cette fracture ?

Comme l’indique dans son « œil de l’expert » Médéric Monestier, le DG de la Banque Française Mutualiste :

« …pour que les regards des Français et des agents du secteur public se rejoignent, il faudrait donc – en même temps – mieux faire savoir aux agents combien ils sont appréciés par leurs concitoyens (cela leur redonnerait aussi sans doute un peu le moral), mais il faudrait aussi probablement mieux faire connaître aux Français la vie « réelle » des agents du secteur public, qu’il est objectivement (Cf. statistiques de l’INSEE et de la BFM) difficile de considérer comme des ‘privilégiés’ et qu’il est faux de juger ‘pas efficaces’ (Cf. niveaux de satisfactions enregistrés dans l’enquête) ».

Accédez à l’ensemble de nos sondages en cliquant sur le lien ci-dessous et n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez disposer de plus amples informations.

s'abonner
00 %