Etude sur la question de l’auto-conservation des ovocytes

Small

1) Les Français connaissent relativement bien la question de la congélation des ovocytes.

Le procédé de congélation des ovocytes est connu d’une grande part des Français : 72% en ont déjà entendu parler. Une écrasante majorité de 89% sait également que des pays européens  autorisent l’auto-conservation pour des raisons non médicales.

2) 6 Français sur 10 sont opposés à la légalisation de l’auto-conservation pour des raisons « non médicales ». Les 30-45 ans sont plus partagés.
Quant à l’idée de recourir à cette intervention pour soi-même, si cela était autorisé en France, 83% des femmes répondent par la négative. Mais 16% qui répondent positivement, cela représente un potentiel de 4 millions de femmes intéressées (ou qui auraient pu l’être).

3) Une majorité de Français (54%), en particulier parmi les 30-45 ans, comprennent les femmes qui partent à l’étranger pour faire congeler leurs ovocytes.
Les Français dans leur ensemble sont une majorité de 54% contre 45% à comprendre les femmes qui, à cause de l’interdiction française, partent à l’étranger faire congeler leurs ovocytes.

4) Regard porté sur les femmes qui recourent à la congélation de leurs ovocytes et sur leurs motivations : d’après les Français, il s’agirait le plus souvent de femmes homosexuelles ou célibataires et elles feraient ce choix davantage par « confort » que pour des raisons indépendantes de leur volonté.

 

Posted in Société.