Enquête « Retraites » Volet 1 : le budget

smallUne majorité écrasante de Français considère que le système de retraite actuel ne permet pas de bénéficier d’une retraite correcte.

En dépit des réformes qui ont avalisé ce recul, les Français se montrent extrêmement pessimistes sur le niveau des pensions :  79% des non retraités et 64% des retraités estiment que le système actuel ne permet pas de bénéficier d’une retraite correcte. Les plus négatifs sont les 35-49 ans : 84% se montrent peu confiants dans le système actuel.

Les retraités ne sont plus considérés comme des privilégiés…

Cette génération a de quoi perdre ses illusions : ses parents étaient censés être des privilégiés ayant bénéficié de la reprise d’après-guerre et d’un niveau de chômage bien inférieur à ce qu’il est aujourd’hui… Une fois la vie active achevée, la réalité n’est pas celle-là et la retraite n’est pas rose. Aujourd’hui, 79% des Français et 77% des retraités  considèrent que « les retraités ne sont pas privilégiés par rapport au reste de la population ».

… Et, de fait, 8 retraités sur 10 évoquent une baisse sensible de leurs pouvoir d’achat

Une image qui recoupe une réalité : 81% des retraités déclarent une baisse « sensible » de leur pouvoir d’achat. Une proportion extrêmement élevée, en particulier chez les jeunes retraités (50-64 ans) qui sont 91% à parler de baisse sensible. Les non retraités anticipent quasiment tous une baisse du pouvoir d’achat au moment de la retraite : 89% l’évoquent avec des niveaux équivalents chez les CSP+ et les CSP-.

Les deux tiers des retraités rognent sur les achats plaisir

Pour faire face à cette baisse de niveau de vie, les retraités doivent consentir à certains sacrifices au quotidien. Premier poste : « l’achat plaisir » sur lequel les deux tiers des retraités font des économies. Suivent les sorties (50%), les vacances (42%), la nourriture (15%) et le logement (4%).

La moitié des retraités avait mis de l’argent de côté pour sa retraite et la même proportion de non retraités a l’intention de le faire

De nombreuses enquêtes ont montré l’évolution des Français au sujet des retraites : très attachés au système par répartition, ils sont, depuis les années 2000, de plus en plus en plus favorables à une part de capitalisation. En dépit de la crise économique les Français sont d’ailleurs plus de la moitié à mettre de l’argent de côté (34%) ou à avoir l’intention de le faire (18%). Les 50-64 ans sont proportionnellement les plus nombreux à mettre de l’argent de côté (44%), mais pas moins du tiers des 25-34 ans le fait déjà.

Ces chiffres recoupent ceux enregistrés auprès des retraités qui sont 53% à avoir mis de l’argent de côté pour leur retraite et, comme les actifs, ils ne comptent absolument pas sur la solidarité inter-générationnelle pour compléter leurs revenus (seulement 1% dans les deux cas !)

L’assurance-vie placement préféré en vue de la retraite

L’assurance-vie confirme dans cette étude son statut de placement préféré des Français : 80% des retraités l’ont choisi devant le PEA (37%), les placements immobiliers ou locatifs (34%) et le PERP (10%).

L’assurance vie est également citée en premier par les non retraités mais de manière moins massive (53%). Créé en 2003, le PERP est logiquement beaucoup plus cité par les non retraités et séduit près du tiers d’entre eux (32%) à quasi égalité avec les placements immobiliers ou locatifs (28%) et devant les PEA.

Posted in Grande Enquête "Retraites" Odoxa-Caisse d'Epargne.